Brève histoire d’un objet patrimonial hors norme : le manuscrit des Cent Vingt Journées de Sodome

€5,00
Taxes incluses.

Le rouleau manuscrit des Cent Vingt Journées de Sodome du marquis de Sade est un objet patrimonial hors norme. En 1785, à la prison de la Bastille, le marquis met au net à l’encre métallo-gallique un brouillon de son texte sur 33 bandes de papier vergé collées bout à bout, formant un rouleau de 11,85 mètres et d’une largeur de 12 centimètres en moyenne. L’histoire rocambolesque de ce manuscrit, caché, volé, perdu, édité partiellement, censuré, exporté illégalement, devenu objet de spéculation, a encore des mystères à révéler. Déclaré Trésor national, il rejoint en 2021 les collections publiques de la Bibliothèque nationale de France, à la bibliothèque de l’Arsenal. L’ensemble du rouleau est dégradé, particulièrement les premiers et derniers feuillets. Quatre restauratrices de la bibliothèque de l’Arsenal réalisent le constat, commencent l’étude matérielle et exécutent la restauration. Parallèlement, d’autres ressources sont mobilisées en interne : le laboratoire pour une étude scientifique de la matérialité, le service de la reproduction, les ateliers de conditionnement et de préparation des expositions et enfin le service de communication afin de valoriser ces collaborations.

Article issu du Support/Tracé n°22-23, disponibe en téléchargement immédiat.

Mots-clefs :

  • Restauration
  • trésor national
  • sade
  • manuscript

Auteur(s) :

  • Olivier Bosc, Marlène Smilauer, Magali Dufour, Anne-Laure Fessart, Caroline Bertrand, Eleonora Pellizzi, Lucy Cooper, Stéphane Bouvet

Non disponible